Monuments de Paris

Les monuments de Paris font partie des plus visités au monde. La capitale française se laisse sans cesse découvrir et redécouvrir. Faîtes plus ample connaissance avec elle sur monumentsdeparis.com.

Arc de Triomphe Centre pompidou Champ-de-Mars Champs Elysées Cimetiere du pere lachaise Invalides Jardin des plantes Jardins des tuileries Musée d'orsay Notre Dame de Paris Opéra Garnier Panthéon Place de la concorde Pont des arts Tour Eiffel Trocadéro


Arc de Triomphe

Retour en haut
Arc de Triomphe
Arc de Triomphe Crédit photo : BeNoot
Situé Place de l'Étoile, au cœur du 8ème arrondissement de Paris, l'Arc de Triomphe est le monument qui se trouve à l'extrémité des Champs-Elysées. Ses mensurations sont les suivantes : 55 mètres de haut, 45 mètres de large et 22 mètre de profondeur. L'Arc de Triomphe a été construit à l'initiative de Napoléon 1er pour honorer ses troupes victorieuses à Austerlitz en 1806. Napoléon fait appel aux architectes Chalgrin et Raymond mais seul le premier finit par travailler concrètement sur le projet. En 1810, le chantier est lancé mais pas assez au goût des dirigeants. A l'occasion du mariage de l'archiduchesse Marie-Louise, Napoléon décide de reproduire une maquette en bois et toile en taille réelle pour cacher le retard. Et pire encore, dès 1812, après la lourde défaite de Napoléan en Russie, le projet est tout simplement abandonné. Il faudra attendre 1832 et Louis-Philippe 1er pour que le chantier de l'Arc de Triomphe reprenne vie. Et c'est en Juillet 1836 que l'édifice est inauguré.
Célèbre aujourd'hui pour être l'un des grands symboles militaires Français, il accueille depuis la fin de la 1ère guerre mondiale, la tombe du soldat inconnu et la flamme éternelle.
L'Arc de Triomphe est aujourd'hui l'un des monuments de Paris les plus appréciés des touristes qui viennent du Monde entier pour visiter le point culminant des Champs-Elysées.

Lien utile : http://arc-de-triomphe.monuments-nationaux.fr


Centre pompidou

Retour en haut
Centre pompidou
Centre pompidou Crédit photo : Flickr
Le centre Georges Pompidou est une institution présentant des œuvres d'art moderne et contemporain créé par l'ancien président du même nom. Les formes d'art y sont diverses, avec des disciplines telles que la musique, le design, le cinéma...

Georges Pompidou souhaitait ainsi redonner une place de choix à l'art français sur la scène internationale, tout en le mettant à la portée d'un public moins élitiste. Il voulait également qu'il soit hébergé dans un bâtiment à cette mesure, qui représenterait l'architecture moderne. L'immeuble devait aussi héberger une bibliothèque pour des raisons pratiques.

L'architecture du bâtiment, dont le principe était de pouvoir voir ce qui habituellement est caché, a beaucoup été critiquée. Elle a été conçue par Renzo Piano et Richard Rogers, qui ont remporté le concours organisé par la ville. Aujourd'hui, il héberge diverses expositions, qui prennent pour objet l'ensemble de l'œuvre d'un artiste (Andy Warhol par exemple) ou des thèmes plus éclectiques.

Lien utile : http://www.centrepompidou.fr


Champ-de-Mars

Retour en haut
Champ-de-Mars
Champ-de-Mars Crédit photo : Flickr
Le champs-de-Mars est un jardin public qui borde la tour Eiffel d'un côté, et l'école militaire de l'autre. De nombreux évènements y ont lieu pendant l'année : concerts de stars populaires, expositions, feux d'artifice de la fête nationale...

Avant le XVIIIème siècle, l'endroit faisait partie de la campagne qui entourait Paris. On y cultivait des légumes... En 1765, on y construisit une école militaire, dessinée par l'architecte Gabriel. La plaine fut convertie en champs de manœuvre. Le sol fut nivelé et on y aménagea des allées bordée d'ormes. Le parc fut entouré d'un fossé et fermé par une grille.

Lors de la Révolution, on célébra la fête de la fédération (14 juillet 1790) sur le Champs-de-Mars : le roi Louis XVI accepta la constitution devant une assemblée de 300 000 personnes. Mais c'est aussi ici qu'eut lieu un célèbre fusillade, le 17 juillet 1791 : alors qu'une foule signait une pétition pour exiger la fin de la monarchie, le maire de Paris décréta la loi martiale, donnant l'ordre aux soldats de tirer sur les personnes présentes.

Lien utile : http://www.paris.fr


Champs Elysées

Retour en haut
Champs Elysées
Champs Elysées Crédit photo : Flickr
L'avenue des Champs-Elysées est une des artères les plus importantes de Paris. Construite à l'initiative de Louis XIV, elle se veut être le prolongement du Palais des Tuileries, de la Concorde jusqu'au sommet de la Montagne du Roule (actuelle place de l'étoile). Durant de nombreuses années, ce quartier de Paris a très mauvaise réputation. L'avenue est d'ailleurs largement fréquentée par les prostituées et les brigands alors que la bourgeoisie parisienne l'évite complètement. C'est en 1789, sous la Révolution Française que le nom "Avenue des Champs-Elysées lui est donné. Elle en est d'ailleurs l'un des symboles puisque c'est notamment sur sa longueur que lesgardes nationaux rendent les derniers honneurs militaires à la famille Royale avant que celle-ci ne soit executée.
C'est alors que l'axe devient un haut lieu de l'élégance. Les mauvaises adresses sont fermées et remplacées par des restaurants chics et des boutiques dédiées au bon goût. C'est ensuite sous l'impulsion de Napoléon 1er puis de Louis XVIII et enfin de Napoléon III que les Champs-Elysées deviennent l'avenue à la mode. Les entourages se développent également avec notamment la construction du Petit et du Grand Palais. Avec l'arrivée du RER A dans les années 1970/1980, les visiteurs sont de plus en plus nombreux et des enseignes plus populaires rejoignent les grands noms de la Haute Couture.
Aujourd'hui, l'Avenue des Champs-Elysées est une des grandes places touristiques de Paris. Elle est même considérée par beaucoup comme étant l'une des plus belles, si ce n'est LA plus belle avenue du Monde.

Lien utile : http://www.champselysees.org


Cimetiere du pere lachaise

Retour en haut
Cimetiere du pere lachaise
Cimetiere du pere lachaise Crédit photo : Flickr
Le cimetière du Père-Lachaise est le plus étendu de la capitale, mais aussi un des plus connus de la planète. De nombreuses personnalités y sont enterrées et il est devenu un lieu touristique, faisant même l'objet de visites guidées.

Le cimetière est ouvert depuis 1804. Il a été construit sur un terrain sur lequel un commerçant avait fait autrefois construire une maison de plaisance. Après avoir connu plusieurs propriétaires, elle fut abandonnée. Le domaine fut transformé en cimetière car Paris en manquait, suite notamment à un décret napoléonien décrétant le droit pour tous à être enterré.

Les plans du nouveau cimetière furent donc conçus par Brongniart, un architecte du mouvement néo-classique. Il était à l'origine peu populaire auprès des parisiens, car situé dans les hauteurs de Paris, au sein d'un quartier pauvre. Cela changea du tout au tout lorsque les sépultures de Molière et la Fontaine y furent transférée. Dès lors, de grands sculpteurs furent employés pour construire des tombes qui devinrent de véritables monuments et de nombreuses célébrités choisirent de s'y faire enterrer.

Lien utile : http://www.pere-lachaise.com


Invalides

Retour en haut
Invalides
Invalides Crédit photo : Flickr
L'hôtel des Invalides abrite aujourd'hui le musée des armées, réunissant un musée d'artillerie et une partie se penchant sur l'histoire de l'armée française. Construit pour accueillir des militaires invalides, il remplit encore ce rôle aujourd'hui. On y trouve aussi une nécropole dans laquelle des militaires sont enterrés.

Sa construction fut ordonnée par Louis XIV, le 24 février 1670. Il souhaitait un endroit pour héberger les militaires devenus invalides. Ils étaient auparavant logés dans des abbayes mais cette vie ne convenait pas à beaucoup d'entre eux. Il s'agissait aussi de redorer l'image de l'armée auprès de la population car certains vétérans handicapés devenaient des clochards...

L'édifice fut conçu par l'architecte Libéral Bruant. Son projet fut choisit par le roi parmi les huit qui lui furent présentés. Le chantier commença en 1971, et les premiers pensionnaires furent reçus trois ans plus tard, alors même que la construction n'était pas terminée. On y intégra une église, celle de Saint-Louis-des-Invalides. Les soldats y étaient plutôt bien traités, mais il fallait correspondre à plusieurs critères de sélection définis par le roi pour être accepté.

Lien utile : http://www.invalides.org


Jardin des plantes

Retour en haut
Jardin des plantes
Jardin des plantes Crédit photo : Flickr
Les Jardin des plantes est un espace vert public, dépendant du musée national d'histoire naturelle. Il contient des parterres de fleurs, que l'on change régulièrement pendant la saison de la floraison. Ils sont bordés par des allées de platanes.

Le jardin des plantes comporte également des serres. L'une contient un jardin d'hiver, d'une superficie de 750 m². On y trouve des plantes exotiques, telles que des palmiers, des bananiers ou des ficus. Une autre est consacrée aux plantes caractéristiques des régions désertiques (cactus, avocatiers, caféiers...). La serre "paléobotanique", elle, présente un intérêt historique puisqu'elle décrit le développement de la flore depuis son apparition, il y a plus de 400 millions d'années.

Le jardin des plantes possède aussi son propre zoo : la ménagerie. Elle est ouverte depuis 1793, ce qui en fait l'un des plus vieux zoos de la planète. Elle abrite plus d'un milliers d'animaux. La volière date de l'exposition universelle de 1888, même si elle a connu des rénovations.


Lien utile : http://www.jardindesplantes.net


Jardins des tuileries

Retour en haut
Jardins des tuileries
Jardins des tuileries Crédit photo : Flickr
Le jardin des Tuileries est un jardin à la française, les plus ancien de Paris. Il faisait autrefois partie du palais des Tuileries mais cette résidence royale n'est plus là de nos jours. Son nom vient du quartier dans lequel il est situé, où l'on fabriquait autrefois... des tuiles.

Le jardin des Tuileries était auparavant un jardin à l'italienne, que la reine Catherine de Médicis fit construire en même temps que le palais au XVIème siècle. Il était constitué d'allées perpendiculaires délimitant des espaces verts rectangulaires. Elle fit aussi construire l'orangerie, conçue pour abriter des oeuvres d'arts.

En 1664, Jean-Baptiste Colbert fit entièrement redessiner le jardin par André Le Nôtre. Il mis en place des bassins, de chaque côté d'une grande allée. C'est aussi lui qui construisit la "terrasse du bord de l'eau", sur le quai des Tuileries, et celle des Feuillants, bordant actuellement la rue de Rivoli. On ajouta aussi plusieurs statues, telles qu'un groupe de personnages de la mythologie grecque qui se situe à l'entrée de la place de la Concorde.

Lien utile : http://equipement.paris.fr


Musée d'orsay

Retour en haut
Musée d'orsay
Musée d'orsay Crédit photo : BeNoot
Le musée d'Orsay est un musée exposant des peintures et des sculptures occidentales, provenant d'une période allant de 1848 à 1914. On trouve aussi des œuvres d'art décoratif, des photographies et des projets architecturaux.

Le musée a été installé dans la gare d'Orsay. Aujourd'hui, son sous-sol est toujours exploité par la SNCF puisque le RER C y passe. Il fut ouvert pour la première fois en 1986. On vient y admirer des expositions permanentes mais aussi temporaires, qui se consacrent à un artiste en particulier ou un mouvement par exemple.

Beaucoup des peintures que vous pourrez y voir appartiennent au mouvement impressionniste et post-impressionniste : il s'agit de la collection la plus importante au monde. On y retrouvera par exemple des œuvres de Paul Gaughin ou de Claude Monet. Mais l'institution possède également des sculptures néoclassiques, réalistes ou symbolistes.

Lien utile : http://www.musee-orsay.fr


Notre Dame de Paris

Retour en haut
Notre Dame de Paris
Notre Dame de Paris Crédit photo : Flickr
Cathédrale de l'archidiosèse de Paris, Notre-Dame de Paris est l'édifice religieux le plus touristique de France. Situé en plein cœur de l'Ile de la Cité, elle est au centre historique de la ville. C'est en 1163 que sa construction débute. L'histoire retient que c'est le Pape Alexandre III, réfugié à Sens, qui pose la 1ère pierre sous le regard du roi Louis VII. La Cathédrale sera construite en 4 grandes étapes qui iront du 12ème au 18ème siècle. Durant toute son histoire, Notre Dame (appellation courte donnée par les Parisiens) voit des grands moments de l'histoire se dérouler dans ses murs. Du mariage de Marguerite de Valois et Henri de Navarre (Henri IV) en 1572 aux funérailles des grands Hommes de la Nation (Barrès, Foch, Joffre, Poincarré, Leclerc de Hautecoque, De Lattre de Tassigny, Claudel ou encore Juin) en passant par le sacre de Napoléon Bonaparte en 1804 et le mariage de Napoléon III en 1853.
Même si elle n'est pas la plus grande de France, la Cathédrale Notre Dame de Paris est un monument architectural très imposant dont les caractéristiques majeures sont : 130 mètres de long, 48 mètres de largeur, 69 mètre de haut pour les tours et 96 mètres pour la flèche. Composée de 10 travées pour la Nef et 5 pour le chœur, son intérieur est tout aussi majestueux avec une hauteur sous toit de 43 mètres.
Aujourd'hui, Notre-Dame et son parvis sont visités par des millions de touristes qui lui reconnaissent une place majeure dans l'histoire de la France. Elle se visite dans sa quasi-totalité même si l'attente est souvent très longue compte tenu de l'intérêt qu'elle suscite.

Lien utile : http://www.notredamedeparis.fr


Opéra Garnier

Retour en haut
Opéra Garnier
Opéra Garnier Crédit photo : BeNoot
Situé en plein cœur du 9ème arrondissement de Paris, au bout de l'avenue de l'Opéra, l'Opéra Garnier est l'un des hauts lieux de l'histoire culturelle de la France. Également appelé Palais Garnier, il doit son nom à son créateur, l'architecte Charles Garnier. Même s'il partage le titre d'Opéra de Paris avec l'Opéra Bastille, il conserve une popularité sans faille au titre de son classement parmi les plus grands monuments historiques nationaux.
C'est très exactement le 15 Janvier 1858 que Napoléon III décide de lancer le chantier de ce qui doit devenir le nouveau lieu de rendez-vous de la haute bourgeoisie nationale. A l'image des appels d'offre d'aujourd'hui, un grand concours est alors lancé pour trouver l'architecte de ce qui doit devenir l'Académie impériale de musique et de danse et c'est Charles Garnier qui l'emporte à la surprise générale. Il faut dire qu'il est en concurrence 171 candidats dont des grands noms habitués des sphères royales que sont Viollet-le-Duc, Rohault de Fleury ou encore le célébrissime George Eugène Haussmann. Mais son dossier séduit le jury qui lui accorde le projet à l'unanimité. Les travaux débutent en 1861 pour se terminer le 5 Janvier 1873 lors d'une fastueuse cérémonie d'inauguration. En dehors d'une vive polémique autour du travail de Marc Chagall sur le plafond de la grande salle, la vie de l'Opéra Garnier est tintée de succès immenses.
Aujourd'hui, le Palais Garnier et ses dorures reste l'un des monuments historiques les plus visités des touristes et l'un des symboles forts de la culture.

Lien utile : http://www.operadeparis.fr


Panthéon

Retour en haut
Panthéon
Panthéon Crédit photo : Flickr
Le Panthéon est un monument qui honore des personnalités françaises, et rappelle des évènements importants de l'histoire de France. C'était à l'origine une église, dédiée à Sainte Geneviève. Elle sera profondément modifiée au XVIIIème siècle pour devenir un lieu laïque.

À l'époque, l'église n'avait en effet pas été consacrée. C'est l'une des raisons pour lesquelles Emmanuel Pastoret, un homme politique, a proposé la transformation de cet édifice en nécropole. Mais la tradition qui consiste à honorer les grands hommes d'une nation par un panthéon remonte au peuple égyptien, imité par les grecs.

Aujourd'hui, c'est le président de la République qui décide d'accorder ce privilège. Il peut être refusé par la famille du défunt (celles d'Albert Camus ou de Charles Péguy s'y étaient opposées). Les personnes y sont inhumées dans des tombes ou des urnes funéraires. À noter que le Panthéon ne compte qu'une seule femme : Marie Curie, une scientifique morte en 1934.

Lien utile : http://pantheon.monuments-nationaux.fr


Place de la concorde

Retour en haut
Place de la concorde
Place de la concorde Crédit photo : BeNoot
La place de la Concorde marque le début de l'avenue des Champs-Élysée. Elle a été aménagée au XVIIIème siècle, avec un style classique. Les éléments qui la décoraient ont changé à travers les époques. Aujourd'hui, on peut y voir un obélisque et une fontaine, dessinée par Jacques Hittorff.

Elle s'appelait auparavant place Louis XV, alors qu'une statue du roi à cheval y trônait. Pendant la révolution, on la rebaptisa "place de la Révolution. On y installa la guillotine, où furent notamment exécutés Louis XVI et Marie-Antoinette.

Par la suite, les dirigeants hésitèrent sur la manière dont la place devait être redécorée. On songea à y construire une statue de Charlemagne, puis un monument célébrant le souvenir de Louis XVI. Mais on y plaça finalement un obélisque, cadeau du roi d'Egypte offert en 1831. Le roi Louis-Philippe 1er a pris cette décision en déclarant "qu'il ne rappellera aucun évènement politique". L'architecte Jacques-Ignace Hittorff l'entourera de deux grandes fontaines, celle des "mers" et celle des "fleuves".

Lien utile : http://www.paris.fr


Pont des arts

Retour en haut
Pont des arts
Pont des arts Crédit photo : Flickr
Le pont des Arts est un célèbre pont qui traverse la Seine, entre l'Institut de France et la cour du Louvre. C'est un ouvrage en fonte, qui comporte sept arches. Celui que l'on peut voir aujourd'hui fut construit entre 1981 et 1984, mais c'est une réplique de l'ancien pont, abimé par des collisions de bateau et les bombardements des deux guerres mondiales.

Le premier ouvrage était déjà en fonte, et constituait le premier pont métallique de la ville, achevé en 1804. Il fut modifié une première fois en 1852, lorsque le quai de Conti fut agrandit : on transforma deux arches pour en faire une seule. Il fut par la suite entièrement reconstruit, avec cette fois ci sept arches (au lieu de neuf), mais avec une architecture identique.

Aujourd'hui, c'est un rendez-vous pour les amateurs d'arts, car des expositions y sont souvent organisées et des peintres s'y installent pendant la journée. On peut aussi voir un grand nombre de cadenas accrochés à la structure du pont : il s'agit de cadenas d'amour, laissés ici par les couples pour y sceller leur amour.

Lien utile : http://www.paris.fr


Tour Eiffel

Retour en haut
Tour Eiffel
Tour Eiffel Crédit photo : BeNoot
Imaginée et construite par Gustave Eiffel (dont elle tire son nom), la Tour Eiffel est l'un des monuments, si ce n'est LE monument, le plus connu de Paris. Nommée à l'origine "Tour de 300 mètres", elle mesure exactement 325 mètres, antennes comprises.

Car si elle a été construite à l'occasion de l'exposition universelle de Paris en 1900, elle est aujourd'hui le principal relais pour la transmission du flux de télévision et de radio pour la Capitale. La Tour Eiffel fut inaugurée le 31 Mars 1889 par la pose d'un drapeau à son sommet mais il aura fallu 2 ans, 2 mois et 5 jours pour que cette dame de fer soit construite. Propriété de la ville de Paris, elle est située entre le Champ-de-Mars et le Trocadéro, en bordure de la Seine, dans un quartier extrêmement touristique. Ceci explique que depuis son ouverture, on estime qu'elle a reçu plus de 240 millions de visiteurs. Dans un registre plus technique, elle pèse à peu près 10 100 tonnes et elle est composée de 18 038 pièces métalliques fixées par 2,5 millions de rivets.

La Tour Eiffel accueille ses visiteurs 365 jours par an. Pour rejoindre ses étages, il faut emprunter l'un des 2 ascenseurs situés dans les piliers Est et Ouest. Si votre condition physique le permet, vous pouvez également opter pour les escaliers du pilier Est. Mais attention, pour atteindre le dernier étage, il faut grimper 1 665 marches. Cela dit, pour des raisons de sécurité, le 3ème étage n'est accessible que par ascenseur. L'escalier étant réservé à une éventuelle évacuation pour des raisons de sécurité.

Lien utile : http://www.tour-eiffel.fr


Trocadéro

Retour en haut
Trocadéro
Trocadéro Crédit photo : Flickr
Le terme de Trocadéro réunit plusieurs bâtiments et jardins, construits pour l'exposition universelle de 1937. Ils se trouvent dans le XVIème arrondissement de Paris, non loin de la Tour Eiffel. Les jardins du Trocadéro sont publics, et comptent 93 930 m² de superficie. Vous pourrez aussi visiter la place du Torcadéro, qui borde le palais de Chaillot, ainsi qu'un grand aquarium installé au même endroit.

Les jardins du Trocadéro font face à la Seine. Il est traversé par des allées longeant la fontaine de Varsovie, composée de plusieurs bassins. Le plus grand comporte des canons à eaux qui forme des dizaines de gerbes d'eau jaillissant de la surface. On trouve aussi de nombreuses sculptures dans le jardins, plus ou moins anciennes.

La place du Trocadéro a été crée en 1869, sous le second empire. Elle est située en hauteur, avoisinant le palais de Chaillot. En son centre, on peut voir une statue du maréchal Foch à cheval, située en son centre ainsi qu'un monument honorant l'armée française. Le nom de Trocadéro vient d'une bataille menée par Napoléon le 31 août 1823, en Espagne.

Lien utile : http://equipement.paris.fr
© Monuments de Paris sur monumentsdeparis.net